Parution du 28 Novembre

La gymnastique masculine : En perpétuel mouvement

.

Si la gymnastique masculine est intimement liée à la naissance des « Patros » après 1870 pour « aguerrir la jeunesse et lui forger une santé de fer », elle reste aujourd’hui encore  une discipline exemplaire de la FSCF, qui a évolué avec le temps. Explications avec Jacky Gruffaz, responsable Communication de la Commission Nationale.

 

Quels sont les objectifs de la Commission Nationale ?

Les objectifs restent d’attirer de plus en plus de jeunes et de moins jeunes vers la pratique de la gymnastique en leur proposant des programmes de compétitions adaptés à tous les âges et surtout à tous les niveaux de pratique. La Commission Nationale cherche également à développer ses spécificités vis-à-vis des autres fédérations (participation aux championnats nationaux pour tous les niveaux et sans limitation du nombre de participants par équipe, modification des règlements des productions spéciales pour les rendre encore plus attrayantes pour nos gymnastes, amélioration de nos cursus de formations pour nos cadres techniques et nos jurys…) Tous ces points de réflexion seront abordés et étudiés lors de la rencontre des cadres et juges fédéraux qui aura lieu à Bourges.

 

En quoi consiste la gymnastique masculine aujourd’hui ?

La gymnastique masculine est depuis longtemps  basée sur la pratique de six agrès (sol, cheval d’arçons, anneaux, table de saut, barres parallèles et barre fixe) mais ces dernières années l’évolution du matériel et des techniques a permis  aux gymnastes actuels de proposer des enchainements d’acrobaties et de virtuosité beaucoup plus spectaculaires.

Aux anneaux

Les exigences et  les difficultés se sont accrues d’un point de vue jugement et le gymnaste se doit de concilier recherche de la difficulté dans l’exécution du mouvement  et maitrise de cette exécution. La FSCF se différencie des autres fédérations dans la pratique de la gymnastique masculine de par la spécificité de ses championnats nationaux en équipe, puisqu’elle inclut, dans ses programmes deux productions spéciales : le mini trampoline et une production d’ensemble.

 

Photos : 1/ Anneaux

 

                                                                                                     

La gymnastique masculine ne subit t- elle pas l’engouement du public pour des sports plus médiatiques ?

Effectivement les effectifs sont en légère baisse ces dernières années mais il me semble qu’il ne faut pas en faire un point de fixation. Cela fluctue d’une année à l’autre, d’un club à l’autre à la hausse comme à la baisse. La gymnastique n’est pas un sport médiatique. Alors à nous de le faire connaitre localement en intervenant auprès des écoles, des centres de loisirs. Les jeunes de nos jours veulent tout essayer  sans avoir de contraintes. Ils veulent devenir comme l’idole vue à la télé mais sans les efforts que celui-ci a faits pour devenir champion ; alors au bout de quelque temps il zappe vers un autre sport. La gymnastique, pour atteindre un certain niveau, demande beaucoup de rigueur, d’efforts durant les entrainements et c’est surtout cette rigueur qui fait défaut et qui rebute certains jeunes qui préfèrent alors se tourner vers des sports plutôt « loisirs ».

 

 

                                            Photos : 2/ Barres parallèles

 

Aux barres paralleles 1

 

 

 

 

 

Jacky Gruffaz : Gymnaste Avant Gardiste

C’est à 7 ans en 1974 que Jacky Gruffaz découvre la gymnastique au sein de l’Avant – Garde turripinoise, une discipline qu’il pratiquera pendant plus de 30 ans tout en s’adonnant parallèlement au football au volley et au ski alpin. Toujours fidèle à son club il en assure encore aujourd’hui la vice-présidence et entraine les jeunes de la section pupilles (9 à 15 ans). En charge, au sein de la commission nationale, de l’organisation et de la gestion de la Coupe Nationale Interclubs Jacky Gruffaz est également directeur de concours pour les championnats nationaux individuels et en équipes. N’hésitant jamais à prendre des responsabilités il participe à la commission des cadres techniques qui a pour mission l’élaboration du programme technique de sa discipline. Autant de responsabilités qui ne semblent pas faire peur à ce passionné de gymnastique qui apporte son savoir-faire mais aussi  un enthousiasme qui ne s’est visiblement jamais émoussé.

 

                                                                       Photo : Jacky Gruffaz

Jacky gruffaz