Parution du 13 Février

« Et Cetera » et… le Taï chi pour tous

Mettre les bienfaits du Taï Chi au service de tous tel est l’objectif de l’association « Et Cetera », installée à Saint Clair de la Tour depuis 2010 et qui développe des programmes personnalisés avec l’AFIPAEIM et les maisons de retraite.

Si l’association anime des cours aux valides, elle s’est tournée vers le handicap en proposant aux établissements de véritables projets médico éducatifs avec un art martial de défense reconnu comme un art de relaxation. Comme l’explique Françoise Frasse Mathon, prestataire de l’association, le taï chi chuan, qui mêle mouvements lents, respiration profonde et détente musculaire permet aux pratiquants de retrouver calme et bien être mais aussi de créer du lien ». C’est ainsi qu’au-delà des cours dispensés au sein d’établissements spécialisés, Et Cetera a initié avec le concours de la troupe de théâtre « La fabrique des petites utopies » des ateliers d’expression entre cette pratique sportive et le théâtre. Une première expérience réussie avec un spectacle au cours duquel les participants des Foyers Nord Isère se sont volontiers exprimés sur scène.

 

 

Atelier tai chi et theatre

Les résidents des Foyers Nord Isère

  

 

Francoise frasse mathon

Françoise Frasse Mathon

 

De la même manière Et Cetera s’attache à créer du lien social auprès des séniors voire « grands séniors » en perte d’autonomie, au sein des maisons de retraite. Une façon de « valoriser les personnes et de lutter contre l’isolement ». Ces ateliers répondent toujours à des objectifs individuels ou globaux définis ultérieurement avec les établissements. Un bilan en fin de session montre les résultats de la prestation. Pour Françoise Frasse Mathon comme pour Thierry Stenger, professeur diplômé d’Etat, c’est gratifiant de voir ce qu’apporte la pratique de cet art martial pour le mieux vivre ensemble. Bénéficiant de l’agrément Jeunesse et Sports, et affiliée à la Fédération handisport, Et Cetera met en place de nouveaux projets dans le cadre Sport Santé avec le souhait que cette gymnastique énergétique douce multiplie ses bienfaits.

Comité Directeur : Anticiper pour aller plus loin

C’est un programme chargé qui attendait les dirigeants du Comité Départemental du Dauphiné pour leur 1ère réunion de l’année. Le président Pierre Jean Badin avait en effet mis à l’ordre du jour les grands axes de cette fin de mandature mais aussi les évènements sportifs et culturels de la saison.

S’il était longuement question de la politique tarifaire fédérale en ce début d’année c’était surtout pour en extraire les avantages tout comme les inconvénients. L’occasion aussi pour le président de rappeler que grâce à des tarifs attractifs les effectifs ont doublé en 10 ans pour atteindre aujourd’hui les 10.000 licenciés sur le département. A l’heure ou la réforme des rythmes scolaires est de toutes les conversations, le sujet devenait crucial pour des dirigeants de clubs qui ne peuvent que constater que cette réforme « bouscule les habitudes » tout en posant de sérieux problèmes de gestion d’accueil des enfants notamment le mercredi matin, certains même évoquant une fermeture. Les sujets de préoccupation ne manquaient pas dans un contexte difficile en matière d’aides des collectivités, celles-ci ayant fondu comme neige au soleil.

Le comite directeur 1

Les membres du Comité Directeur

Fort heureusement pour le Comité, les activités sportives et culturelles se portent bien la preuve en était avec les calendriers des manifestations à venir bien remplis. C’est ainsi que l’Eveil de l’enfant renouvellera l’expérience fort réussie de sa journée départementale le 4 Avril à Saint Marcellin,  la gymnastique féminine aura son Fédéral les 4 et 5 juillet à Seyssuel quant à la gymnastique masculine elle n’est pas en reste avec des championnats très attendus. Ce sera aussi la fête autour des bassins pour des rencontres de natation et les randonneurs inviteront les peintres à une balade picturale au printemps mêlant ainsi sport et culture. Quant aux activités culturelles elles permettront aux associations de se rencontrer le dimanche 8 Mars avec les dirigeants de la FSCF. Autant d’évènements qui apportent la preuve que le Comité garde sa force de terrain tout en anticipant pour aller toujours plus loin.