Parution 30 mai

 

Isère Balmes Dauphinoises : Plus qu’un label… une passionole aux viticulteurs réunis sous l’appellation Isère Balmes Dauphinoises au travers d’interviews filmées qui mettent en lumière des parcours liés au savoir faire local mais surtout qui révèlent de vraies passions confirmant que ces quelques hectares de vignes soigneusement cultivées représentent un joyau du Dauphiné à découvrir en toute simplicité.

 

Nicolas Gonin est œnologue viticulteur à Saint Chef, et Vice-président du Centre d’Ampélographie Alpine Pierre Galet.

Œnologue de formation, il est revenu en Isère après Nicolas gonin un passage à Sauternes, Bandol et en Californie. Ces royaumes du vin l'ont inspiré. Et si le Dauphiné redevenait terre de vignes? Il tente de ressusciter  les cépages oubliés. Installé depuis 2005 ce passionné réhabilite une quinzaine de cépages comme le mècle de Bourgoin, la verdesse, la bia ou le  persan, l’altesse et la mondeuse. Il en a déjà replanté ou surgreffé. Il explique aussi que  la création du Centre d'Ampélographie Alpine Pierre Galet à Montmélian, en Savoie, en 2007 a permis aux jeunes vignerons isérois de trouver des solutions pour cultiver de nouveau les cépages de leurs aïeux.

Photo : Nicolas Gonin

 

 

 

 

Stéphanie Loup est présidente d’Isère Balmes Dauphinoises, label pour des vins en Indication Géographique Protégée.Stephanie loup et mario

Stéphanie et Mario sont les propriétaires du Domaine Loup des Vignes à Saint Savin depuis 2003. Ils ont repris l’exploitation familiale de Marc Bonnaire, l’un des vignerons à l’origine de l’appellation Vin de Pays des Balmes Dauphinoises dans les années 1970. Le Domaine est situé sur les côteaux de la Rémonde au cœur du village et produit toute une gamme de vins conviviaux. Ils sont aussi les créateurs d’un jus de raisin blanc doux et fruité.

Photo : Stéphanie Loup et Mario

 

 

 

Noël Martin est uneNoel martin figure emblématique et incontournable des Balmes Dauphinoises installé sur le hameau des Trieux à Saint Chef.

Viticulteur depuis 1968, il parle toujours avec la même passion de son métier et ne cesse de rappeler qu’on est toujours un « apprenti ». Son savoir faire il le doit dit –il à la famille Rojon, installée depuis 1858. Et s’il commence par faire des vins de pays « tranquilles » en 1976, l’élaboration de la méthode champenoise va marquer un tournant important dans la notoriété de son vignoble. Un ambassadeur des Balmes dauphinoises maintes fois récompensé et qui a su gardé intact l’enthousiasme de ses débuts.

Photo : Noël Martin

 

 

Béatrice et Martine Meunier à Sermerieu sont issues d’une famille de viticulteurs Beatrice et martine meunier 1

depuis 6 générations (1850).

 Elles ont repris avec passion le domaine, succédant ainsi à leur père Gilbert. Un domaine qui compte 6 ha de vignes implantées sur des sols rocheux très calcaires bénéficiant d’un ensoleillement exceptionnel. La particularité de l’exploitation est de faire des vins mono-cépage et de gardes. Cette année les 2 jeunes viticultrices ont reçu, pour leur vin rouge 2013 une médaille d’or au concours général agricole organisé dans le cadre du Salon de l’Agriculture.

Photo : Béatrice et Martine Meunier

 

 

 

 Le saviez-vous ?

 Depuis le 1er août 2009,  tous les vins de pays ont changé de statut en devenant des  Indication Géographique Protégée reconnues au niveau Européen. L’IGP Isère Balmes Dauphinoises est située au nord-est de Bourgoin-Jallieu, entre Crémieu et La Tour-du-Pin, et produit l’appellation des Vins de Pays des Balmes Dauphinoises. C’est un terroir méconnu qui offre d’excellentes conditions à la vigne, à la fois en termes d’exposition, de nature du sous-sol et de climat. Le terme Balmes signifie vallons. En effet, le relief offre une série de vallons parallèles orientés d’est en ouest, avec de magnifiques coteaux exposés au sud bénéficiant d’un microclimat très chaud , et des plateaux un peu plus frais et plus ventés, à une altitude de 300m environ.